Mannequin Stockman Siegel patiné

 

      Connaissez-vous la marque emblématique

 

Stockman Siegel?

 

 

Le buste Stockman a été créé en 1867 par Frédéric Stockman, jeune sculpteur ancien élève de Lavigne, inventeur du buste en papier mâché. Malgré des débuts modestes, visionnaire, Frédéric Stockman comprend très vite que des bustes représentant des gabarits pré-établis seront d’une grande utilité pour les tailleurs.

Cariole StockmanPeu à peu l’entreprise grandit et s’installe dans le 17ème arrondissement à Paris, au 150 de la rue Legendre. Depuis l’origine, les bustes Stockman sont fabriqués entièrement à la main selon la technique du papier mâché moulé en bosse ou en creux, avant d’être agrafé, poncé puis ouaté et recouvert de toile lin ou coton. Le buste est ensuite marqué du logo Stockman et des indications de modèle et de taille.

En 1900, Stockman, s’appuyant sur le développement de la confection et de la consommation, vend environ 30.000 bustes par an. Quelques années auparavant, Frédéric Stockman s’est associé avec Monsieur Siegel, spécialiste des mannequins réalistes et des porte accessoires en métal. La société devient alors « SIEGEL & STOCKMAN » et s’installe à Saint-Ouen, à côté de Paris, dans une grande usine.

Agrafage-stockmanLa marque SIEGEL s’illustre particulièrement pendant la période Art Déco. Les années 1920 et 1930 sont très prospères et Siegel équipe la plupart des magasins parisiens. Parallèlement, Stockman fournit des bustes à toutes les maisons de couture naissantes et créé notamment, en 1947, le buste Dior qui accompagnera toute la fameuse collection New Look. Traversant les décennies, et survivant largement à ses fondateurs, la société SIEGEL & STOCKMAN connaît les quelques péripéties qui font les anecdotes des grandes maisons (entre autres, deux spectaculaires incendies).

Au début des années 1980, l’entreprise installe ses ateliers à Gennevilliers, dans les Hauts de Seine, à côté de Paris. Le showroom, après la rue Réaumur et le Boulevard Voltaire à Paris, s’installe définitivement au 163 de la rue du faubourg Saint-Honoré dans le 8ème arrondissement, prestigieux quartier de la capitale. C’est là que Stockman entame brillamment le XXIème siècle. Une vingtaine d’ouvriers et d’ouvrières chevronnés, qui transmettent avec passion leur savoir faire aux nouvelles générations, assure la continuité de la marque Stockman.

Siegel & Stockman fêtera en 2017 ses 150 ans d’existence !

 

 

Un très ancien mannequin Stockman Siegel attendait

dans un coin reculé de mon atelier...

(oublié de faire la photo 'avant')

 

 

mannequin-stockman.jpg

 

 

Il était bien marqué par les années passées depuis 1900,

sa date de naissance...

 

Sa belle toile de coton s'était déchirée

en un trou béant sur son flanc,

laissant apparaître son corps de papier maché...

et même son pied semblait supporter le poids des années...

 

 

et puis, j'ai décidé de lui accorder un peu d'attention...

 

 

Le voici, après divers travaux de restauration...

 

Traitement et patine noire sur les boiseries 

réfection du galbe de la taille et peinture de la toile du corps

et pose d'un transfert "image ancienne"

(à noter : le transfert peut paraître blanc sur la photo mais il est en réalité totalement transparent)

 

 

STOCKMAN3.JPG

 

 

mannequin5

 

 

mannequin3.jpg

 

 

 

 

Contactez-moi pour toute demande de renseignement...

 

 

 

 

 

 

Un petit clic sur les images pour les agrandir...

 

 

divider8

 

N'hésitez pas à me contacter pour tout renseignement 

(par mail : legrenierdelydia@yahoo.fr) 

 

 

 

 

 

 

Merci pour vos visites régulières, 

et bienvenue aux nouvelles et nouveaux abonnés !

CathyRose 02/04/2014 06:09

Il est magnifique ainsi relooké, juste dommage que tu ne l'aie pas pris en photo avant, c'est plus parlant je trouve !
Très bon mercredi !
Grosses bises
Cathy

s_emilie 01/04/2014 18:43

Tu lui as donné une nouvelle vie, magnifique transfert aussi, je n'aurais pas pensé le
faire, j'en ai chiné un l'année dernière, mais cest un bust homme, dommage
bisous

Le Grenier de Lydia 01/04/2014 18:58



Merci Emilie! Tu sais combien je suis fan du tien! d'ailleurs j'ai utilisé la même peinture que toi pour la toile de coton! c'est une excellente peinture pour textiles aussi! Pour le transfert,
ce n'est pas un transfert au fer, mais j'ai utilisé la technique du "pelage du papier"...Sur ton buste homme tu pourrais utiliser une image plus "masculine" ;) bisous!



Décoration intérieure, Home-staging, Patines sur meubles et objets, Décoration, Textiles -  Hébergé par Overblog